Information

Enceinte de multiples: test génétique prénatal

Enceinte de multiples: test génétique prénatal

Y a-t-il un risque plus élevé de malformations congénitales avec plusieurs bébés?

Partager un utérus avec un ou deux frères et sœurs n'affecte pas l'ADN d'un bébé et n'augmente pas le risque d'une anomalie génétique comme le syndrome de Down. Si vous portez plus d'un bébé, chacun est tout aussi susceptible qu'un seul bébé d'être exempt d'anomalies génétiques. Mais lorsque vous portez plus d'un bébé, chaque bébé a son propre risque d'anomalie génétique, de sorte que dans l'ensemble, votre grossesse est plus à risque.

Même s'il n'y a rien de mal avec les chromosomes d'un bébé, les jumeaux ou les triplés sont plus susceptibles que les bébés célibataires de naître avec des anomalies du cerveau, du cœur, de la vessie ou du foie. Les multiples sont également plus susceptibles de naître avec une paralysie cérébrale. Une étude récente portant sur plus d'un million de naissances a révélé que la paralysie cérébrale était quatre fois plus fréquente chez les jumeaux que chez les célibataires.

Le risque est encore faible. Une étude récente a révélé des anomalies congénitales chez environ 35 bébés jumeaux sur 1000, contre environ 25 bébés simples sur 1000.

Quels tests de dépistage prénatal puis-je subir si je porte des multiples?

Les tests de dépistage prénatal peuvent aider à évaluer le risque de votre bébé d'anomalies chromosomiques et d'autres malformations congénitales. Les femmes portant des jumeaux peuvent subir tous les mêmes tests que les femmes portant des singletons, bien que les résultats puissent être moins précis. Les femmes portant des triplés ne peuvent subir que le dépistage de la clarté nucale, une échographie du premier trimestre qui vous indique si un ou plusieurs de vos bébés ont un surplus de liquide dans le cou, signe potentiel du syndrome de Down.

Qu'en est-il de l'amniocentèse ou du CVS?

L'amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales sont utilisés pour diagnostiquer les anomalies chromosomiques et autres défauts. Ces tests sont souvent effectués au début de la grossesse (entre 10 et 13 semaines pour le CVS et entre 16 et 22 semaines pour l'amniocentèse) pour rechercher le syndrome de Down et d'autres problèmes génétiques. Pour les mères multiples, ces tests permettent également de déterminer si les bébés sont identiques ou fraternels.

L'amniocentèse et la CVS sont plus délicates si vous portez des jumeaux, des triplés ou plus. À moins que vos bébés ne partagent un sac amniotique, le technicien doit être très prudent pour prélever un échantillon de chaque bébé sans mélanger les échantillons. (Les jumeaux qui partagent un sac amniotique ont le même ADN, donc les confusions n'ont pas d'importance.) Si vous portez des triplés ou plus, il n'est pas toujours possible de prélever un échantillon de chaque bébé.

Le risque de fausse couche à la suite de ces tests est également un peu plus élevé lorsque vous portez des multiples. Par exemple, près de 3% des jumeaux feront une fausse couche après une amniocentèse, soit environ cinq fois le taux observé avec les bébés célibataires. Le taux de fausse couche après CVS peut atteindre 4%, bien que le risque soit plus faible si vous avez un technicien expérimenté. Vous voudrez discuter en profondeur des risques et des avantages de ces tests avec votre praticien ou votre conseiller en génétique avant de subir l'une ou l'autre procédure.


Voir la vidéo: Amniocentese video (Novembre 2021).